MOUVEMENT CHRÉTIEN DES CADRES ET DIRIGEANTS

Accueil > > LA Newsletter > 72 novembre 2017 > Connaître la spiritualité du MCCP

Connaître la spiritualité du MCCP

En tant que mouvement d’Église, c’est la foi en Jésus-Christ qui anime le MCCP. Une foi alimentée par la prière pour pouvoir la vivre et la mettre en pratique. Le père Ravahatra Fridole, aumônier national, a restitué ces lignes principales, toutes inspirées de la spiritualité ignatienne lors du Congrès de Maroantsetra.

La prière : la qualité de notre vie dépend de la qualité de notre prière, et la prière marquera la qualité de notre vie, dans les grands moments historiques de nos émotions spirituelles comme dans la vie quotidienne.

Le discernement spirituel. Tous les détails de la journée, depuis les plus insignifiants jusqu’aux plus profonds, doivent se convertir en expérience de Dieu. Discerner c’est découvrir les souffles, les inspirations de l’Esprit, pour trouver Dieu en toutes choses.

La vie quotidienne. C’est la vie de prière, l’expérience de Dieu qui nous inspirent un certain style de vie :
— La profondeur éthique aide à dépasser la subjectivité pour découvrir une façon de procéder sur la base de valeurs transparentes et soutenue par des critères de responsabilité.
— Une autre caractéristique qui définit la qualité de notre existence est la simplicité de vie : où se trouve la frontière entre les besoins fondamentaux et ceux que prônent la consommation ?
— Enfin, la gratuité, qui est le contraire de l’activisme : choisir des rencontres qui n’ont pas un but impératif, mais qui sont là pour le plaisir d’être ensemble, au service des plus faibles.

La spiritualité et l’écologie
— Le mode de vie consumériste des pays « développés », ainsi que celui des populations riches des autres pays, ne peut s’appliquer à tout le monde, notre planète n’en ayant pas les ressources suffisantes. Face à cela, nous avons besoin de renouveler le cœur, une conversion. Seule une attitude de considération et de gratitude pour la création nous conduira à en prendre soin.
— « Choisir la vie » aujourd’hui, c’est donc prendre soin de la création au quotidien, défendre les plus vulnérables et découvrir une nouvelle façon d’être humain.

La question écologique n’est jamais séparée des autres questions que le pape François entend poser, car tout est lié : les questions sociales (quelle solidarité avec les pauvres ?), éthique (vivre selon quelles valeurs ?) et spirituelle (quel sens donner à notre passage sur terre ?)

Père Ravahatra Fridole

Tout voir

Régions

  • FIL D'ACTUALITÉ