MOUVEMENT CHRÉTIEN DES CADRES ET DIRIGEANTS

Accueil > > LA Newsletter > 72 novembre 2017 > La reconnaissance donne du sens au travail

La reconnaissance donne du sens au travail

Il semblerait que nous ayons tous besoin de reconnaissance. Or bien souvent on se demande comment la cultiver dans le champ professionnel. À partir de l’éclairage de Serge Marquis, médecin québécois spécialiste de la gestion du stress et de la prévention des RPS, recueillons ces fruits de la reconnaissance dans nos vies.

« La reconnaissance joue sur l’estime de soi, sur l’identité, sur la confirmation de son existence, sur l’engagement, le sentiment d’appartenance à l’entreprise et à son organisation. Les personnes ont besoin de savoir que leur travail est beau, que le temps passé et donné à l’entreprise est utile. Si j’exprime à quelqu’un l’utilité que je vois dans son travail, il sort du piège de la routine, de l’usure et de l’habitude. Il comprend qu’il contribue à bien plus grand que lui. La reconnaissance donne un sens à son travail et plus généralement à la vie. » expliquait Serge Marquis lors d’une intervention à Toulouse début 2017.

- 1er temps : donner et recevoir
Je m’arrête quelques instants pour repérer les traces de cette reconnaissance dans la semaine ou le mois écoulé(e).
Y’a-t-il des situations dans lesquelles cette reconnaissance me semble plus naturelle ?
À quelle occasion ai-je reçu de la reconnaissance et de qui ? À quel moment en ai-je donné et à qui ?
Qu’est-ce que cela génère en moi comme émotion, sentiment ?

- 2e temps : sens et révélation pour moi
Serge Marquis parle de sens derrière la reconnaissance. Je peux partager un événement où la reconnaissance a vraiment donné du sens à mon travail. Qu’est-ce que cela révèle de moi ? de mes besoins auxquels je dois être attentif(ve) ?

- 3e temps : serviteur, avec Jésus
Pour terminer je relis ce passage de l’Évangile de Matthieu au chapitre 20. Je me place dans la scène avec les disciples. Sont-ils gênés de la demande de leur mère ? Ou encouragés ? Sont-ils soulagés de la réponse de Jésus ? Ou déçus ? Et moi, quand je n’obtiens pas ce que je crois mériter, comment est-ce que je réagis ? Comment puis-je entendre cet appel à l’attitude du serviteur ?

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (20, 20-28)

Claire Degueil

Tout voir

Régions

  • FIL D'ACTUALITÉ