MOUVEMENT CHRÉTIEN DES CADRES ET DIRIGEANTS

Accueil > > LA Newsletter > 70 juillet 2017 > Le don de soi dans la vie professionnelle : comment articuler la gratuité (...)

Le don de soi dans la vie professionnelle : comment articuler la gratuité dans un univers marchand ?

Donner, recevoir, rendre : le don ne se cantonne pas à la sphère privée ou associative. Nous pouvons choisir de le mettre en œuvre dans nos engagements professionnels. Comment concilier univers marchand et univers du don ? Qu’est-ce que cela signifie ? L’équipe des Chtimis à Lille-métropole nous propose sa réflexion.

- Observer. Quels sont les dons que nous faisons ou que nous pourrions faire dans notre vie professionnelle (expériences, conseils, temps consacrés...) ? Est-ce que j’ai un exemple concret de don dans ma vie professionnelle ? Dans ma vie professionnelle (ou en tant que client), est-ce que je reçois des dons de la part des autres ?
Quelle est la limite entre l’accomplissement « normal » de mon travail et le don ? Cela dépend-t-il de mon statut (entrepreneur, cadre, non-cadre, manager ou non...) et de la structure dans laquelle je travaille (taille, public vs privé, culture d’entreprise...) ?

- Discerner. Parabole des talents saint Matthieu (25, 14 -30).
La parabole illustre l’obligation pour les chrétiens de ne pas gâcher leurs dons reçus de Dieu et de s’engager, même s’il y a risque, à faire grandir le royaume de Dieu. Selon saint Jean Chrysostome, il faut par ce mot de talent « entendre tout ce par quoi chacun peut contribuer à l’avantage de son frère, soit en le soutenant de son autorité, soit en l’aidant de son argent, soit en l’assistant de ses conseils, soit en lui rendant tous les autres services qu’il est capable de lui rendre ».

- Questions  : à qui (se) donne-t-on ? Quelle est la finalité du don ?
L’entreprise a-t-elle vocation à favoriser ou à faire elle-même des dons ? (ex : fondations d’entreprise qui associent un don d’argent de la part de l’entreprise et un don de temps et compétences de la part des salariés / rémunération variable ou participation aux bénéfices qui encouragent le « don de soi ») ?
Les dons effectués sont-ils des dons choisis ou contraints par le contexte ? Est-on réellement libre ? Ce don est-il vraiment gratuit ? Affecte-t-il mon équilibre de vie ? En quoi cet accomplissement professionnel nous aide-t-il à remplir notre vocation de chrétien ?

- Transformer. Comment est-ce que je participe au respect de l’équilibre des trois partenaires essentiels : client (client externe ou autre service dans l’entreprise), épargnant, travailleur ? Dans mes relations professionnelles, comment est-ce que je veille à traiter mes collègues, collaborateurs ou fournisseurs ?

Équipe des Ch’timis

Tout voir

Régions

  • FIL D'ACTUALITÉ