N°436-437 3e/4e trimestres 2017
MCC

Ré-enchanter le travail, pour quelle société ?

EDITORIAL

Dans ce siècle digital, au cœur d’une phase de mutation qui impose à chacun de s’adapter en permanence et creuse la distance entre les travailleurs précaires et les autres, « réenchanter le travail » peut être perçu comme une incantation optimiste. Pourtant ce thème, qui fait l’objet de cette publication de Responsables, témoigne de l’émergence d’une vision renouvelée sur le travail. « En quelques années, on est en effet passé d’une prise de conscience de la souffrance au travail à un questionnement sur comment évoluer vers une situation de bien-être », confirme Marie-France Hirigoyen, psychiatre, spécialiste de la souffrance au travail (cf. Challenges). De fait, il existe aujourd’hui des pistes et propositions constructives qui montrent que le travail a plus que jamais un rôle structurant pour la société et l’homme. Initiative personnelle ou initiatives menées à l’échelle des organisations attestent que chacun peut redevenir acteur et contribuer à ce que les autres le deviennent.

Ce numéro de Responsables offre une première exploration du thème d’expression commun (ou TEC) choisi par le Conseil National en juin dernier et proposé aux équipes pour l’année. Il intègre des contributions de la session des aumôniers du printemps dernier au thème préfigurateur : « Le travail, ça bouge de tous côtés mais pour quel sens ? ». Bien sûr, d’autres articles, vos échanges et initiatives en équipe, secteurs et régions, enrichiront la réflexion et creuseront les cinq déclinaisons du TEC (cf. p. 7) : work in progress !

Dans cette nouvelle livraison, vous retrouverez le cocktail habituel, marque de votre revue : contributions de membres du MCC sur leur vision personnelle du travail à travers leur pratique et celles d’auteurs extérieurs. Pourquoi avoir choisi cette thématique comme TEC ? Quels sont les impacts du numériques sur les formes de travail ? Quel rôle joue le travail dans nos existences, dans la société ? Que nous dit la doctrine sociale de l’Église ? Lisez donc les pages qui suivent !

Marie-Hélène Massuelle

- Télécharger la version intégrale en pdf

MCC et travail : nous avons tant de choses à dire
Rencontre avec Patricia et Tristan Lormeau, responsables nationaux

Analyse - Entre émancipation et aliénation, l’irréductible dualité du travail
Extrait d’une interview du professeur spécialiste en psychodynamique du travail Christophe (...)

Analyse - Préparons-nous au #TravailDeDemain !
La consultante en développement des organisations, Chloé Grabli, expose sa vision des futures (...)

Témoignage - Le numérique bouleverse les organisations
Par Meriem Riadi, chargée de l’incubation de grands projets opérationnels à forte dimension (...)

Analyse - « Je travaille donc je suis »
Patricia Lormeau, responsable nationale, interroge notre relation au travail et son rôle édifiant (...)

Analyse - « Les raboteurs de parquet » : arrêt sur image
Bernard Bougon, aumônier d’équipes, se fait l’interprète de la toile de Gustave Caillebotte dans (...)

Témoignage - Une start up au service des chômeurs
Rencontre avec Pascal Corpet, passé de Google à la création d’une start up qui conçoit des services (...)

Témoignage - Ingénieur et militant, le sens d’une vie professionnelle
L’interview d’Hervé Chabord, ingénieur, militant et membre du MCC

Témoignage - Rebondir avec le Groupe Recherche Emploi
Gérard Tanchon, responsable du GRE à Paris, en retrace les modalités d’accompagnement

Témoignage - Chômage : le courage de témoigner
Le témoignage de Denis sur sa période de recherche d’emploi pendant laquelle il a pu bénéficier (...)

Analyse - La valeur travail se porte bien
Jacques Le Goff affirme la centralité de la valeur travail dans notre société

Analyse - En parcourant le livre de l’Exode
Le père Baudoin Roger, enseignant en morale sociale, montre le déploiement de la dimension (...)

Analyse - De Jean-Paul II à François
Bertrand Hériard-Dubreuil, aumônier national, analyse la nouvelle donne du travail à l’aune de (...)

VIE D'EQUIPE

Grandir ensemble en entreprise

La Bible nous enseigne que Dieu travaille, notamment lors de la Création, et que nous sommes invités à L’imiter pour faire nous aussi une œuvre créatrice par notre travail. Le travail est bénéfique pour l’homme. Alors que les chômeurs se comptent en millions, que nombre de salariés sont pressés d’atteindre des objectifs de performance de plus en plus exigeants, comment trouver ce sens créateur du travail pour chacun ?

- 1er temps Par ses activités chacun doit contribuer à son niveau à l’élaboration d’un bien commun. Ce bien commun peut sembler loin de mes tâches quotidiennes. Mais Dieu intervient dans ma vie à l’échelle de la journée. Est-ce que je pense à Lui remettre ce que j’ai fait/produit chaque jour ? Est-ce que je Lui demande son avis sur les actes quotidiens que je prévois de faire ? Pour œuvrer au bien commun, il n’est pas nécessaire d’accomplir des actes héroïques mais il est indispensable que, patiemment et avec persévérance, chaque jour, je chasse ce qui contrevient à ce bien commun.

- 2e temps Il n’est pas indispensable d’avoir des responsabilités élevées pour œuvrer de la sorte. Plutôt que de penser « je ne peux rien faire là où je suis, mais j’ai beaucoup d’idées sur ce que je pourrais faire si j’avais un poste plus important ! », mieux vaut méditer « Tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup » (Mt 25,21). Concrètement, est-ce que je me comporte en relais des mauvaises méthodes que j’observe ou est-ce que je m’applique à me comporter autrement, à partager des informations avec celui que je perçois comme un concurrent ? À être loyal et respectueux de mes collègues dans toutes les circonstances, à faire barrage aux mensonges que j’ai identifiés, à ne pas trahir celui qui m’a fait confiance,… ?

- 3e temps « Cherchez plutôt son Royaume, et cela vous sera donné par surcroît » (Lc 12,31). Ai-je mis mes talents, mon intelligence au service de l’œuvre que Dieu veut accomplir en ce monde par ses serviteurs ? Ai-je à cœur d’installer une relation de service, de respect de l’autre et d’accompagnement pour grandir ensemble ? Finalement, il apparaît que ce que je produis a peut-être moins d’importance que la façon dont je le produis. Notre monde hiérarchise les positions par rapport « au quoi » ; l’attention « au comment » ne serait-elle pourtant pas plus essentielle pour bien servir Dieu ?

Catherine Coulomb

Éditeur : U.S.I.C. - 18 rue de Varenne - 75007 Paris - tél. 01 42 22 18 56
Commission paritaire n° 0419 G81875 – Dépôt légal : juillet-août-septembre-octobre-novembre-décembre
Directeur de la publication : Marc Mortureux - Rédactrice en chef : Marie-Hélène Massuelle
Comité de rédaction : Françoise Alexandre, Anne-Marie de Besombes, Pierre-Olivier Boiton, Catherine Coulomb, Solange de Coussemaker, Claire Degueil, Robert Migliorini a.a., Christian Sauret, Dominique Semont
Iconographie et mise en ligne : Anne-Catherine P.

Cliquez ici si vous voulez être retiré de la liste de diffusion