Cliquez ici si cette newsletter ne s'affiche pas correctement

Imprimer Transfâ€Å¡rer
fermer

Témoignage - Chômage : le courage de témoigner

Le témoignage de Denis sur sa période de recherche d’emploi pendant laquelle il a pu bénéficier des services du GRE

Après 22 ans de carrière professionnelle sans accrocs majeurs dans le secteur de la banque d’investissement et de la finance, la société de gestion dont il assure la direction, est relocalisée de Paris à Londres, avec un business modèle non pérenne. Au bout de 18 mois de transition professionnelle infructueuse, désemparé et un peu désabusé, Denis frappe à la porte du Groupe recherche emploi (GRE)…

J’ai entendu parler par le bouche à oreille, du GRE (Groupe Recherche Emploi) appartenant au MCC.

Un second souffle

Cette formation m’a offert l’occasion de redonner un second souffle à ma recherche d’emploi et m’a apporté des techniques très rationnelles pour m’aider à atteindre mes objectifs.
Dès la première séance, lors de la présentation individuelle de son parcours professionnel aux autres participants venant d’horizons très divers, j’ai pu mesurer l’écart entre ce que je voulais exprimer et mon discours que je pensais pourtant rodé et adapté.
Pendant 8 semaines, à raison de deux soirées pleines hebdomadaires, j’ai pu retravailler cette fameuse « bande annonce » permettant de présenter en moins de deux minutes votre parcours professionnel et vos aspirations actuelles, le tout émaillé d’exemples précis et accrocheurs, dont le but est d’éveiller l’intérêt de votre interlocuteur pour établir un dialogue. Cette bande annonce sert de façon systématique pour les entretiens réseaux et doit être courte, concise et donner envie de vous connaître.

Une aide bienveillante

Une des premières séances est d’ailleurs consacrée à la technique des STAR (Situation Target Action Résultat) qui consistent à décrire des réalisations professionnelles permettant d’illustrer et de démontrer ses savoir-faire. L’aide bienveillante de tous les animateurs du GRE ainsi que des autres participants offrent la possibilité d’améliorer séance après séance ces STAR afin qu’elles deviennent fluides, concises et efficaces. Après les STAR, viennent les séances sur le projet professionnel. Cette réflexion loin d’être triviale m’a permis de comprendre l’importance des étapes intermédiaires pour atteindre l’objectif final, le retour à un emploi salarié dans mon cas.

Les animateurs du GRE sont des professionnels en place et diffusent au cours des différentes séances des techniques et moyens dont il faut se rappeler sans cesse au cours de sa recherche, afin de challenger ses actions, de remettre sur le métier son ouvrage, en bénéficiant de l’aide bienveillante et concrète des bonnes volontés pour vous épauler. Ainsi pour la réponse aux candidatures, exercice toujours délicat et auquel nous n’avons pas été formés au cours de nos différents postes, l’animateur, chasseur de tête de profession, rappelait qu’elle doit être identique à la lettre d’amour de « Roméo à Juliette » : « vous, je, nous ». Tous ces moyens mnémotechniques vous permettent de progresser rapidement et d’améliorer de façon continue les retours de vos candidatures, sans en faire des tonnes et en allant droit au but.

Une main tendue

Pour les entretiens professionnels, les animateurs rappellent l’importance du CRS (Convaincre Rassurer Séduire) ; une séance est consacrée à une simulation filmée d’entretien avec un débriefing ferme mais toujours bienveillant des animateurs et autres participants. Tous leurs conseils sont restés ancrés dans ma mémoire au cours des entretiens passés par la suite.
Enfin, les animateurs du GRE insistent également sur l’importance clé du réseau lors de sa transition professionnelle. Et ce dernier s’élabore avec l’aide de chacun, se construit de façon intelligente, notamment en fonction des objectifs définis lors de son projet professionnel.
Au final le GRE aura été une expérience professionnelle et humaine très forte, qui m’aura permis de donner un nouveau tournant à ma transition professionnelle, en étant mieux équipé. J’aurais plus appris en quelques semaines qu’au cours de l’accompagnement de 18 mois dans un cabinet d’outplacement pour cadres dirigeants dont j’avais bénéficié dans le cadre de mon licenciement économique. Le GRE aura été la main tendue dont j’avais urgemment besoin.

Retour à un emploi salarié

J’ai ainsi décidé à la fin de la session du GRE de créer ma propre société de conseil dans le secteur financier. Cela m’a permis de décrocher des missions de long terme, de redevenir visible, de mettre mes compétences et expériences au service d’investisseurs institutionnels et de retourner dans un contexte professionnel. Étant resté en relation avec les animateurs du GRE, j’ai pu continuer à être conseillé et épaulé. De plus le GRE incite les participants à continuer de se réunir dans leurs locaux après la fin des sessions. Cela permet d’élargir son réseau, d’aider et de recevoir les conseils d’autres participants inconnus jusqu’alors. Seul on avance plus vite mais à deux et plus nous devenons plus forts dans cette période de transition professionnelle.
Et après 15 mois de conseil financier à mon propre compte pour de grands groupes bancaires et d’assurance, j’ai fini par « atterrir » chez l’un d’entre eux. Au cours de mes entretiens, j’ai pu mesurer l’apport fantastique du GRE. Un très grand merci à tous ses animateurs volontaires, bénévoles et bienveillants !

Denis

Revenir